Bordeaux fête le vin : « cette exposition est encore plus belle à Bordeaux qu'à Paris » - Les immenses statues du Chat de Philippe Geluck squattent les quais jusqu'en octobre


18 juin 2021

Le célèbre personnage du dessinateur belge s'installe sur les quais à l'occasion de Bordeaux fête le vin. Ses 20 statues joueront même les prolongations jusqu'en octobre.

Bordeaux fête le vin a décidément une saveur particulière cette année. Habitué à recevoir des milliers et des milliers de visiteurs, l'événement qui se tient entre le 17 et le 20 juin s'adapte face à la situation pour investir restaurants et caves (liste ici).

À défaut de défiler verre à la main sur les quais, les visiteu.se.rs pourront se promener devant de drôles d'animaux qui font déjà sensation en bord de Garonne. 20 (vin) immenses statues en bronze du Chat, le fameux personnage de Philippe Geluck, sont effectivement installées depuis le milieu de la semaine. Une exposition intitulée le "Le Chat Déambule" que le dessinateur belge a proposé jusque-là sur les Champs-Élysées à Paris.


Une exposition qui va durer

On estime entre 2 et 3 millions le nombre de personnes ayant vu ces statues de près de 3 mètres de haut sur la plus belle avenue du monde. Néanmoins, les voir à Bordeaux ravit Philippe Geluck : « je trouve cette exposition encore plus belle à Bordeaux qu'à Paris. Avec le fleuve en arrière plan, c'est vraiment magique ».

Et les premiers retours sont déjà élogieux. « Les gens défilent, applaudissent, demandent des selfies, rigolent... ils sont enchantés » se réjouit le papa du Chat qui a même eu des demandes pour que ces statues XXL restent définitivement à Bordeaux. « Ils trouvent les quais plus jolis comme ça ! Mais ça serait un accord à passer avec un mécène richissime qui pourrait offrir ça à la ville. C'est vrai que ça aurait de la gueule » ironise celui qui signe plusieurs étiquettes de vin pour le Château de l'Orangerie, dont les nouveaux bureaux ont été inaugurés ce vendredi à Saint-Félix-de-Foncaude en sa présence (lire plus tard ici).


Bientôt à New-York ?

Des œuvres que le public peut même acheter (à condition d'avoir un compte en banque qui tient le coup). « On en a déjà vendu 20, explique le dessinateur, la dernière jeudi matin à des parisiens ». Prix des gros bébés : 300 000€ selon le journal belge L'Echo. L'argent récolté sert à financer Le Musée du Chat qui doit voir le jour en 2023 à Bruxelles.

En Gironde, l'exposition se poursuivra jusqu'au 2 octobre sur les quais bordelais avant de filer à Caen. Devraient suivre Genève, Marseille, Milan, Luxembourg et peut-être même Montréal et New-York selon les confidences de Philippe Geluck. La fin du parcours est prévue à Bruxelles pour l'ouverture de ce fameux musée à la gloire de son mythique personnage né en 1982.

Un Chat qui, lors des premiers tomes parus en B.D., buvait du... Muscadet. « Je suis plus amateur de vin de Bordeaux que de Muscadet » reconnaît l'artiste bruxellois présent à Bordeaux depuis quelques jours pour l'inauguration de Bordeaux fête le vin. Le vin, cet alcool qu'il raconte avoir découvert « seul vers 16-17 ans » tout en ayant « immédiatement accroché ».

D'ailleurs, Geluck insiste : « continuez, vous les français, de faire de la vin, et nous les belges on s'occupe de la bière et des gags ».

En parallèle de cette exposition mouvante, Philippe Geluck annonce la sortie d'un nouveau livre pour la fin de l'année intitulé "Les Mots du Chat". Un ouvrage rempli d'aphorismes prononcés par Le Chat. « C'est un livre de philosophie » résume, non sans humour le belge, à l'honneur à Bordeaux ces prochains mois.

[Jérôme Martin-Castéra - photo : J.M.C.]