Football, Ligue 1 (1e journée) : BORDEAUX / NANTES (0-0) : Les Girondins en rodage préservent l'essentiel


21 août 2020

Il ne fallait sans doute pas attendre monts et merveilles de ce match d'ouverture entre deux équipes à la préparation très perturbée. De fait, dans un stade (et donc un Virage Sud) qui sonnait creux mais qui sut parfois faire entendre sa voix et exprimer sa réprobation après Pallois, le capitaine nantais qui a provoqué l'expulsion de Zerkane ou réclamer de nouveau le départ du président Longuépée, on a assisté à un vrai match de début de saison au sens plein du terme, avec un manque de rythme patent et seulement quelques éclairs de part et d'autre, mais pas assez de lucidité dans le geste final pour débloquer une rencontre cadenassée.

Il est vrai que l'expulsion prématurée du jeune Mehdi Zerkane (18e), qui faisait ses débuts en L1, pour un pied en avant sur Pallois revu au VAR par M.Bastien qui n'avait d'abord infligé qu'un jaune au bordelais, a faussé les données de ce derby de l'Atlantique qui ne restera donc pas dans les annales. Un geste plus maladroit que méchant pour le milieu de terrain girondin qui avait fini le nez dans le gazon 3 minutes plus tôt, séché par Traoré sans que M.Bastien n'accorde autre chose qu'un simple coup-franc. Nantes n'a réellement été dangereux que par son ailier gauche Simon Moses, face à qui Sabaly, de retour dans le groupe et titulaire, a passé un après-midi compliqué, heureusement bien secondé par Baysse, voire Oudin entré à la mi-temps à la place de Maja. C'est d'ailleurs le Nigérian qui fut l'auteur de l'unique frappe cadrée nantaise de la rencontre, bloquée par Costil (27e). La sortie de Zerkane, dont le quart d'heure passé sur la pelouse avait pourtant été prometteur, obligea Otavio et Basic à enfiler le bleu de chauffe, tâche dont les deux hommes s'acquittèrent plutôt bien, ratissant beaucoup de ballons. La meilleure période bordelaise arriva en fin de première mi-temps quand le Croate expédia une frappa à ras de terre du gauche sauvée du pied par Lafon comme un gardien de hockey sur glace (38e). Dans la foulée, Otavio ratait de peu son lob de 40 mètres qui passait juste à droite de la cage, le portier nantais s'étant imprudemment avancé (39e). Hwang ne cadrait ensuite pas sa frappe du droit (43e), et manquait de peu la lucarne opposée en décroisant sa tête, à la réception d'un corner de la gauche de De Préville (45e). La chance des Girondins venait de passer. Les entrées d'Oudin à la pause, puis de Briand à la place de De Préville qui était passé à la pointe de l'attaque (64e) et enfin de Kwateng et Kalu (76e) n'allaient avoir aucune incidence sur le rendement offensif de Girondins fatigués de défendre, mais rigoureux chaque instant, avec une mention particulière à la charnière centrale Koscielny-Baysse, auteur d'un match irréprochable. Le Mérignacais, mis au placard par Sousa la saison passée, a montré qu'il pouvait postuler à une place de titulaire durable au sein de ce groupe.

Passablement soporifique, le second acte, au cours duquel les Nantais portèrent le ballon sans jamais inquiéter Costil (sauf sur une frappe de Chirivella frôlant la lucarne 52e), permit surtout à Jean-Louis Gasset, qui vivait donc son premier match de la saison sur le banc, d'être rassuré sur l'état d'esprit de ses hommes, car sur le plan offensif, on en resta seulement au stade des intentions. Plutôt un bon point de pris donc, pour les Girondins à dix pendant près de 80 minutes, temps additionnel compris, qui auraient peut-être perdu cette rencontre en d'autres temps pas si lointains, portés par un allant offensif sans doute inopportun et trop périlleux dans un tel contexte. Mais si une infériorité numérique ne vient pas de nouveau les affaiblir, ils savent qu'il leur faudra montrer autre chose à Angers le 30 août, et surtout le 11 septembre au Matmut contre l'OL.

Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral du Matmut Atlantique aux côtés de Michel Le Blayo, écoutez les réactions de Laurent KOSCIELNY, le défenseur et capitaine du FCGB, Alban LAFON, le gardien de but du FC Nantes, Jean-Louis GASSET, l'entraîneur du FC Girondins de Bordeaux, et Christian GOURCUFF, l'entraîneur du FC Nantes.

Prochain match à suivre sur nos ondes ce dimanche 30 août 2020 : SCO ANGERS / FCGB en direct intégral du stade Raymond Kopa à Angers, dans l'émission Top Chrono à partir de 14h20. Coup d'envoi : 15h, commentaires de Christophe Monzie.

Reprise de notre magazine hebdomadaire Top Girondins ce jeudi 27 août à 19h, présenté par Jérémy Berrié et son équipe. Et déjà des invités de choix pour ce premier numéro de la nouvelle saison à ne pas manquer...