Football (Ligue 2, 10e journée) : Laval / Bordeaux (1-2) : Les Girondins passent à l'orange chez les Tangos


04 octobre 2022

Petite victoire mais grand bénéfice... Il faut aussi savoir gagner sans être beau ni serein, et c'est ce que les Girondins ont fait ce lundi soir dans un stade Francis Le Basser à guichets fermés tout acquis à la cause du promu mayennais. Un succès qui leur (re)donne le fauteuil de leaders, mais qu'ils ont incontestablement dû aussi à des faits d'arbitrage qui leur auront été favorables, cette fois-ci. Le but égalisateur à 2-2 de Durbant sur une tête décroisée (81e) n'était sans doute pas entâché d'un hors-jeu, et peut-être y avait-il un contact suspect de Michelin sur ce même Durbant au cours du temps additionnel à la limite de la surface. Mais comme face à Dijon, Bordeaux, rejoint au score après le 6e but personnel de Maja à la réception d'un corner tiré en retrait à l'entrée de la surface par Ignatenko de la droite (1-0, 5e), a su forcer le destin pour reprendre la main, et la talonnade géniale de Davitashvili pour Elis, au terme d'une action où le Georgien aurait pu lui-même marquer avec moins de tergiversation, a permis au Hondurien d'inscrire son premier but de la saison d'une frappe imparable sous la barre de Sauvage (2-1, 70e). Au moment du décompte final, nul doute que ces points pris avec le bleu de chauffe seront déterminants. Après 20 premières minutes entièrement à son avantage, Bordeaux s'est parfois compliqué la vie et n'a pas toujours maîtrisé son sujet en Mayenne, à l'image des multiples montées des deux latéraux Sylla et surtout Seidou qu'il mit du temps à enrayer, ou des appels de balle dans la profondeur de la fusée de poche N'Chobi, à la vitesse phénoménale, qui obligèrent Poussin à des sorties intraitables. Bref, parfois imprécis ou inattentifs, comme sur le but offert à Maggiotti (1-1, 55e) qui résulta d'une accumulation d'erreurs sur une relance anodine dans l'axe, les Bordelais ont eu droit au match-piège auquel ils s'attendaient, et ils sont passés à l'orange. Exactement comme leurs glorieux aînés champions de France en 1987, les derniers à avoir gagné sur cette pelouse sur un score identique, eux aussi à la force du poignet. Cette victoire heureuse doit donc leur servir de rappel et les inciter à plus de vigilance face aux deux prochains adversaires qui les attendent, Metz ce samedi (15h) puis Bastia à Furiani le 17 octobre, qui n'afficheront peut-être pas la même générosité que les Mayennais, mais sans doute plus de réalisme.

Ecoutez l'essentiel des réactions d'après-match au micro de Christophe Monzie. Pour entendre l'intégralité de ces réactions, rendez-vous ce mardi 4 octobre sur notre site et dans nos journaux d'information dès 6 heures.

Réaction Jimmy ROYE, milieu de terrain et capitaine du Stade Lavallois.

Laval Football Girondins de Bordeaux (03 Octobre 2022) Jimmy ROYE, Milieu de terrain et capitaine Laval.jpg (1.80 MB)

Réaction de David GUION, l'entraîneur du FC Girondins de Bordeaux.

Laval Football Girondins de Bordeaux (03 Octobre 2022) David GUION, Entraîneur FCGB.jpg (1.67 MB)

Réaction d'Edson SEIDOU, arrière latéral gauche du Stade Lavallois, auteur d'un gros match.

Laval Football Girondins de Bordeaux (03 Octobre 2022) Edson SEIDOU, Arrière latéral gauche Laval.jpg (1.59 MB)

Réaction de Josh MAJA, avant-centre et auteur de son 6e but de la saison à la 5e minute, sur le corner tiré en retrait par Ignatenko.

Laval Football Girondins de Bordeaux (03 Octobre 2022) Josh MAJA, Avant centre FCGB.jpg (1.65 MB)

Réaction d'Olivier FRAPOLLI, l'entraîneur du Stade Lavallois.

Laval Football Girondins de Bordeaux (03 Octobre 2022) Olivier FRAPOLLI, Entraîneur Laval.jpg (2.39 MB)

Réaction de Yoann BARBET, défenseur central et capitaine du FC Girondins de Bordeaux.

Laval Football Girondins de Bordeaux (03 Octobre 2022) Yoann BARBET, Défenseur central et capitaine FCGB.jpg (2.42 MB)

[Christophe Monzie au stade Francis Le Basser à Laval, crédit photos C.M.]