La Clinique d'Arcachon continue de se développer avec l'arrivée d'un nouveau directeur


15 mars 2021

Située sur la commune de La Teste-de-Buch, sur le même terrain que le centre hospitalier, la Clinique d'Arcachon a enregistré l'arrivée d'un nouveau directeur en novembre dernier. Âgé de 46 ans, Raphaël Trolio œuvrait jusque-là en Bretagne où il a notamment été directeur général en Médecine, Chirurgie Obstétrique (MCO).

10 000 patient.e.s en un an

Raphaël Trolio est arrivé à la tête de la Clinique d'Arcachon le 26 novembre en pleine période de pandémie. Cependant, la Covid-19 n'a pas eu de réel impact sur la clinique, au chiffre d'affaire de 15 millions d'euros, qui n'a pas enregistré de baisse d'activité en 2020. Le lieu s'est cependant adapté en mettant en place, au plus dure de la crise sanitaire, une unité covid qui servait notamment à désengorgé l'hôpital voisin.

L'impact de la Covid-19

La clinique testerine est membre du Groupe Bordeaux Nord Aquitaine qui compte dans ses rangs huit autres établissements dont les polycliniques Bordeaux Nord, Bordeaux Caudéran et Bordeaux Rive Droite mais aussi la Nouvelle Clinique Bel Air, la Clinique Thiers ou encore l'EPHAD du Bequet à Bègles.

Côté chiffre, la Clinique d'Arcachon c'est 10 000 patient.e.s en un an, 115 salarié.e.s une quarantaine de places d'hospitalisations et 61 lits d'hospitalisation. « 70% des patients opérés au Pôle de Santé le sont à la clinique » rappelle Raphaël Trolio. Il faut dire que 55 praticiens exercent dans ces murs autour d'une trentaines de spécialités variées telles que l’orthopédie et traumatologie, l'ophtalmologie, la chirurgie digestive, la chimiothérapie, la stomatologie, la gynécologie ou la chirurgie esthétique. Des offres qui permettent aux habitant.e.s du Bassin d'Arcachon, du Val de l'Eyre ou du nord des Landes d'éviter de se rendre sur la Métropole pour des opérations.

Se développer encore

Mais la Clinique d'Arcachon ne souhaite pas s'arrêter là. Le nouveau directeur a présenté sa feuille de route pour 2021-2022 avec l'idée de se développer et d'étendre son offre de soins.

Les grands chantiers

Parmi les grandes lignes, l'arrivée de nouveaux praticiens (ophtalmologue, ORL, urologue...), le lancement d'une nouvelle offre hôtelière pour améliorer le confort des patients mais aussi l'arrivée d'un second IRM ou l'ouverture d'un service de polysomnographie qui permettra d'analyser et prendre en charge les troubles du sommeil. « Les gens arriveront le soir, dormiront sur place pour repartir le lendemain » développe Raphaël Trolio qui a aussi annoncé l'ouverture d'une nouvelle salle d'opération avant le mois de mai afin d'augmenter les capacités d'accueil du bloc chirurgical. « Il s'agira d'une salle partagé avec l'hôpital et la clinique » informe le directeur.

Un exemple de collaboration entre les deux identités médicales. Cette fédération c'est d'ailleurs également l'un des objectifs de cette nouvelle feuille de route. « Aujourd'hui la coopération avec les équipes du Pôle de Santé est extrêmement avancée mais on essaye renforcer cette complémentarité » confie Raphaël Trolio. Le lien tissé avec les médecins de ville, déjà bien en place, sera également accentué.

La collaboration public-privé

Un bloc opératoire verra le jour en 2022

Plus loin dans le temps, la Clinique d'Arcachon se dotera d'un bloc opératoire pour 2022 sous forme de Fast-Track. Il s'agira d'une prise en charge rapide, sans temps mort et en tout sécurité. On parle également de RAAC pour récupération accélérée après chirurgie. Il sera entièrement réservé à la partie clinique du Pôle de Santé et sera particulièrement dédié à l'ophtalmologie. La livraison est espérée pour le deuxième semestre 2022.