Langon : totalement rénové, le cinéma Le Rio a rouvert ses portes


21 octobre 2021

Ouvert quelques mois après l'inauguration du multiplex à l'extérieur de la ville en 2019, Le Rio a par la suite fermé ses portes en raison des confinements et de travaux. Voilà le cinéma de centre-ville tout beau, tout neuf. 

Octobre 2019, après des années de bataille, le multiplex Grand Écran ouvrait ses portes à Langon dans la Zone de Loisirs Family Place, non loin du péage autoroutier. Au même moment, Le Rio, collé à la mairie en centre-ville, ressuscitait, toujours sous l'égide de la société de cinéma née à Limoges et implantée dans le Sud-Ouest et qui détient également des salles à Sainte-Eulalie, Arcachon, La Teste-de-Buch ou encore Villeneuve-sur-Lot. 

Malgré des premiers chiffres encourageants, les écrans ont dû s'éteindre dès la mi-mars 2020 en raison d'un premier confinement. « On a été coupés dans notre élan » narre Sacha Fridemann, le directeur général du groupe en charge du développement, tout en rappelant qu'aucun cluster n'a été détecté durant cette crise dans une salle de cinéma. 


Deux salles pour un confort maximal en cœur de ville 

Si le multiplex a pu retrouver du public, Le Rio est lui resté fermé aux déconfinements. Des travaux ont été engagés pour que sa rénovation soit totale. Coût de la chose : 150 000 € H.T. À cela se rajoute la réfection de la toiture (123 000 €) financée par la ville de Langon, propriétaire des murs. 

« On voulait mettre un accent sur le confort. Améliorer la qualité de projection ; la chaîne sonore a aussi entièrement été repensée, développe Sacha Friedemman. Rouvrir ce cinéma c'était un engagement qu'on avait pris auprès de la municipalité et on a tenu parole ». 

Depuis ce mercredi 20 octobre, il est désormais possible d'aller se faire une toile en centre-ville en sortant d'un restaurant (ou en y allant avant) ou en quittant le travail ou l'école. Deux salles composent ce lieu : la première compte 150 places, la seconde, plus intime est à l'étage, et a 54 sièges


Une programmation art et essai 

Côté programmation, celle-ci sera ciblée sur l'art et essai, registre que l'on verra moins dans l'autre cinéma situé très exactement à 2,9 kilomètres. « Il y a ainsi une complémentarité avec le multiplex » selon le responsable développement de Grand Écran.

Afin d'aguicher les futurs spectat.rices.eurs, le Grand Écran – Le Rio communiquera sur sa programmation sur 4 à 5 semaines. Notez également que le prix de la place tombe à 6,50€ le lundi et le jeudi (hors vacances scolaires et jours fériés) et que d'autres tarifs ou cartes spéciales existent pour alléger votre porte-monnaie. 

Parmi les premiers films à l'affiche : "Illusions perdues", "Oups j'ai encore raté l'arche", "Tout nous sourit" ou encore  "Eiffel" dont plusieurs scènes ont été tournées en Gironde

Coup de chance, Le Rio renaît avant les vacances et au moment où les mesures sanitaires s'allègent et notamment dans les salles obscures où le port du masque n'est plus obligatoire. « Le pass sanitaire freine encore un peu mais on a bon espoir que ça soit levé à court terme» commente Sacha Friedemman qui, avec ses frères continue le travail de leur père Michel (présent ce mercredi à l'inauguration) en exploitant et en développant la société familiale. 

Côté chiffres, et comme partout en France, le secteur du 7ème art patine après un été correct. « Certains films qui devraient faire des millions d'entrées en font finalement nettement moins qu'espéré » analyse Vincent Piot, directeur du Grand Ecran Sainte-Eulalie qui vient épauler Fabien Gauzere, le directeur de l'établissement langonnais. 

Malgré cela Sacha Friedemman se veut optimiste : « le marché du cinéma se remet en route et il a une certaine variété de films et un nombre de produits de qualité sur les étagères ». Et dorénavant il sera possible de les savourer au Rio de Langon. 

Le plus souvent possible, des soirées spéciales seront aussi proposées dans ce Rio 2.0. Un ciné-débat avec la projection du film de Jean-Christophe Rufin "Debout les femmes !" est d'ores et déjà à rajouter à vos agendas à la date du 3 décembre. D'autres événements suivront en 2022 accompagnés de surprises. 


[Jérôme Martin-Castéra – photo : J.M.C.]