Rugby (1/2 finale - Top 14 à Nice) avant MHR / UBB | Christophe Urios : « Contre Montpellier, on sait très bien qu’il faudra être acteur très vite »


17 juin 2022

L'Union Bordeaux-Bègles est arrivée ce jeudi 16 juin sur la Côte d'Azur, et plus exactement à Valbonne, dans le quartier de Sophia-Antipolis pour préparer au mieux sa deuxième demi-finale consécutive de Top 14. Christophe Urios, le manager de l'UBB, pense que la clé du match sera le jeu au sol. Interview.

ARL : Comment s'est déroulée la semaine avant d'arriver à Nice ?

Christophe Urios : Il y a eu effectivement, ce que j'avais qualifié de tensions. Mais celles qui ont existé la semaine dernière étaient celles d'une équipe qui prépare des phases finales. Il y a de la tension cette saison. Ce que j'ai voulu faire après le match contre Perpignan, c'était de soulever une tempête pour éveiller les mecs, tout simplement. On verra face à Montpellier comment on va avancer, mais sinon la semaine s'est passée normalement, même si elle était courte.

Vous disiez que votre groupe est plus solide que l'an dernier à Lille...

Le groupe a basculé dans une appropriation du projet. Des leaders ont émergé comme Maxime Lucu. Mais aussi des anciens comme Louis Picamoles ou François Trinh-Duc. La saison dernière, on ne savait pas trop où on allait. Là, je trouve qu'on a les idées claires, on a pris de l'épaisseur sur cette saison par rapport à l'année dernière.

Quelle sera la clé pour battre Montpellier ?

La clé sera le jeu au sol. Montpellier est une équipe de système, qui est très forte sur les choses simples, comme les lancements, la conquête, la défense, la discipline, la pression au sol... c'est une équipe difficle à jouer ! Il y aura un combat au niveau des centres également. Mais si nous ne mettons pas de vitesse dans notre jeu, on sera dans un jeu cadré, cadenassé, serré. Je ne sais pas si c'est vers ça qu'on doit aller dans une demi-finale... 

DSC03922.jpeg (13.94 MB)

Vous avez battu Montpellier deux fois cette saison. Est-ce un avantage psychologique ?

À mon sens, et connaissant mon groupe, je ne suis pas certain que ce soit un avantage psychologique. Ça peut même être un danger. On sait tous que les matches de phases finales, tout est remis à plat, à zéro. Ce sont deux clubs ambitieux et qui ont une histoire à écrire. Ce serait une terrible erreur de se dire qu'on les a battus deux fois [...] On en a parlé ce vendredi matin lors d'une réunion avec les leaders, ils ont aussi soulevé ça. Je trouve que c'est une bonne chose.

Le XV de départ de l'Union Bordeaux-Bègles

15. Buros - 14. Cordero, 13. Seuteni, 12. Moefana, 11. Mori - 10. Jalibert - 9. Lucu - 8. Vergnes, 7. Diaby, 6. Petti - 5. Douglas, 4. Woki - 3. Cobilas, 2. Maynadier, 1. Paiva.

[Par Dorian Malvesin depuis Nice, © photo ARL - DM]

Rendez-vous ce samedi 18 juin dans l'émission Top Chrono à partir de 20h20. Le mag d'avant-match avec des réactions bordelo-béglaises et montpelliéraines, puis le coup d'envoi à 21h05. Commentaires de Dorian Malvesin et Francis Lagleyze.

Match à suivre sur toutes nos fréquences en direct intégral du stade Allianz Riviera à Nice, sur notre site www.arlfm.com et sur l'appli Les Indés Radios (gratuite) de votre téléphone.

Réaction de Christophe URIOS, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles.

Réactions de Maxime LUCU, Clément MAYNADIER, et Mahamadou DIABY.