Rugby (1/2 finale - Top 14) Stade Toulousain / UBB (24-21) : fin de la belle aventure de l’Union Bordeaux-Bègles


19 juin 2021

L’aventure de l’Union Bordeaux-Bègles en Top 14 s’arrête sur les terres lilloises ! Les hommes de Christophe Urios n’ont pas réussi à renverser le match en leur faveur et doivent s’incliner pour la quatrième fois de la saison face au champion d’Europe en titre, le Stade Toulousain. Une malédiction, c'est désormais une certitude. « Quatre fois qu’on les joue, quatre fois que c’est pareil ». Mais à la différence des précédents matches, les Unionistes étaient proches de créer l'exploit. "C'est la rencontre contre Toulouse où on s'est senti le mieux dans le match. On avait élaboré pendant la semaine une stratégie qui, je pense, les a surpris. On a trouvé quelques clés pour les mettre à mal" raconte Jefferson Poirot. Une rencontre où l'UBB est passée par toutes les émotions : colère, joie et fierté. « Quand on aura digéré tout ça et qu’on reprendra le chemin de l’entraînement, on se rendra compte qu’on a fait une très grande saison » déclare Christophe Urios.

Le doublé de Lam

Dès le début de la rencontre, l’UBB a essayé de s’installer dans le camp des Toulousains. Sur un dégagement de Dupont, contré par l’épaule de Rémi Lamerat, Tolofua en profite pour partir avec le ballon et arrive à le transmettre à Romain Ntamack qui part ouvrir le score sur un vrai coup du sort (5-0, 5e). Il s’agit du deuxième essai encaissé le plus rapidement cette saison par l'UBB après celui de Damian Penaud, la semaine dernière face à Clermont. Ramos ne tremble pas pour la pénalité (8-0). L’UBB rentre dans cette rencontre et riposte en inscrivant, elle aussi, son essai par le Néo-Zélandais Ben Lam à la conclusion d’une belle séquence de jeu débutée par Seuteni, suite à une belle percée (8-7, 12e). L'Union reste donc dans le coup plus que jamais.

En fin de première période, la rencontre s'emballe mais Toulouse reste devant après deux pénalités transformées de Thomas Ramos (18e et 35e), se nourissant comme à son habitude des fautes de l'adversaire. Du côté de l'UBB, Scott Higginbotham échappe à un carton après un déblayage sur Chocobares jugé légal par l’arbitre de la rencontre et Jalibert ne parvient pas à ajouter trois points après une pénalité de 52 mètres alors que la sirène retentit pour la mi-temps.

58e : le tournant du match ?

Au retour des vestiaires, Matthieu Jalibert inscrit une pénalité, puis après une nouvelle longue séquence de jeu, Buros décale Lam sur une chistera pour envoyer l'ailier bordelais dans l’en-but de Toulouse. Le Néo-Zélandais s’offre son premier doublé de la saison et grâce à la transformation de Jalibert, Bordeaux-Bègles passe devant au score pour la première fois du match (14-15, 54e).

Le match commence à se renverser en la faveur des « Bordeaux & Blanc » qui sont proches de mettre les Toulousains sur les rotules. Puis, Seuteni et Ntamack se percutent, ce qui profite à Bordeaux-Bègles pour partir en contre mais l’arbitre de la rencontre M. Trainini arrête le jeu pour vérifier le choc entre les deux joueurs à la vidéo. Seuteni sort sur blessure l’arcade ouverte et sonné et Ntamack est resté au sol sans bouger et doit sortir sur civière. Une image violente qui fait froid dans le dos des 5000 spectateurs de Pierre-Mauroy. « Romain Ntamack a un protocole à passer, il aura du mal à être sur la feuille la semaine prochaine. Ses chances d’être là sont entre les mains des médecins. Dire qu’il n’a pas été K-O serait une hérésie, on ne veut prendre aucun risque avec sa santé. Il jouera d’autres finales » explique Ugo Mola, entraîneur du Stade Toulousain. Après vérification de la vidéo, M. Trainini sort le carton rouge pour le Samoan. « C’est difficile de parler du carton rouge, mais c’est vrai qu’elle change beaucoup de choses cette action parce qu’on a une possession importante chez eux. Sur le coup, on a l’impression qu’il s’agit d’un choc tête contre tête, les deux joueurs sortent. On est assez surpris du carton rouge » avoue Jefferson Poirot. L’UBB jouera à 14 jusqu’au coup de sifflet final, après cette décision plus que discutable. Jalibert ajoute trois points sur une pénalité et Ramos marque lui un deuxième essai pour les « Rouge et Noir » après une bonne fixation de Chocobares. L’argentin a plus qu’a transmettre le cuir avant que Ramos s’engouffre entre deux Bordelais, un essai qui enterre les espoirs de Bordeaux-Bègles, malgré une nouvelle pénalité de Jalibert en fin de rencontre (24-21), un choix qui a fait débat dans les coursives de Pierre-Mauroy. 

Le Stade Toulousain remporte ce très bon duel et défiera en finale de Top 14 le Stade Rochelais, le vendredi 25 juin au Stade de France (un remake de la finale de Champions Cup), alors que l'UBB termine sa saison sur une très belle note. "Arriver en demi-finale, c'est déjà un grand parcours. Il ne faut pas faire la fine bouche, c'est ce que j'ai dit aux joueurs dans les vestiaires. Après, ce qui manque entre une demie et une finale, c'est le facteur chance, le facteur expérience, c'est faire le moins d'erreurs possibles. L'UBB n'arrivait pas à se qualifier, cette année, elle fait trois demies. Ça montre la progression du club qui est ambitieux, qui travaille bien au niveau de ses structures, qui cherche à avancer, à être le meilleur. C'est une année à marquer d'une croix parce qu'elle va nous permettre de franchir des caps", conclut Christophe Urios. 

La saison sportive 2020-2021 est donc officiellement terminée sur nos ondes. Mais le sport reviendra très vite, les matches en direct également dès la saison prochaine, toujours avec les 3 clubs de notre région en Vallée de Garonne, l'Union Bordeaux-Bègles (Top 14), le SU Agen (Pro D2), et espérons-le, le FC Girondins de Bordeaux (Ligue 1...ou Ligue 2). Reprise de nos magazines du week-end le vendredi 27 août 2021 (date à confirmer). Reprise de Top Marine et Blanc (sous une nouvelle formule) le jeudi 12 août 2021 (date à confirmer) si le FCGB évolue en Ligue 1.

Le Service des sports d'ARL remercie tous ses intervenants, journalistes, animateurs, collaborateurs et consultants qui ont permis de vous proposer, malgré un contexte sanitaire délicat et des conditions matérielles parfois très compliquées pour nos reporters, des magazines hebdomadaires et des directs chaque week-end depuis le mois d'août 2020. Et il formule également des voeux sincères pour que le sport amateur, qu'ARL n'a jamais oublié, retrouve enfin droit de cité et que les championnats régionaux et nationaux puissent se dérouler à nouveau normalement dans toutes les disciplines. Merci à vous tous d'être toujours plus nombreux à nous suivre sur ARL, la radio de tous les sports de votre région ! Il reste encore de belles choses à vivre...

 

[Par Dorian Malvesin depuis Lille, photos D.M]

Les réactions

Ecoutez les réactions d'après-match au micro de Dorian Malvesin qui commentait cette rencontre en direct intégral en compagnie de Francis Lagleyze.

  

Réaction de Matthis LEBEL, arrière du Stade Toulousain.

   

Réaction de Rémi LAMERAT, centre de l'Union Bordeaux-Bègles.

  

Réaction de Julien MARCHAND, talonneur du Stade Toulousain.

  

Réaction de Christophe URIOS, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles.

  

Réaction de Thomas RAMOS, arrière du Stade Toulousain.

  

Réaction de Jefferson POIROT, pilier de l'Union Bordeaux-Bègles.

  

Réaction d'Ugo MOLA, le manager du Stade Toulousain.