Rugby (5e journée - Top 14) : Le manager de l'UBB attend une révolte de son équipe face au Stade Français


01 octobre 2022

L'Union Bordeaux-Bègles est 13e au classement du Top 14 et recevra le Stade Français Paris à Chaban-Delmas ce samedi 1er octobre (15h). Le staff de l'UBB a procédé à trois changements dans son XV de départ et attend une révolte de la part de ses joueurs. 

Cela faisait un petit moment que l'Union Bordeaux-Bègles n'avait pas pointé à la 13e place du Top 14 après quatre rencontres de championnat. Pour certains joueurs comme Romain Buros, ils ne veulent pas regarder le classement alors que d'autres comme Jefferson Poirot, capitaine de l'équipe le regardent et ils le font savoir : "j'aime pas trop être avant-dernier, ça me chagrine, mais je ne m'affole pas car d'un week-end à un autre on peut vite revenir dans les six. Il faut qu'on arrive à valider nos victoires. J'ai de l'ambition et ça me pique tous les jours de nous voir 13èmes, et c'est un moteur. Je sais que tout peut aller très vite. Mais je n'aime pas être 13ème." Même constat pour le manager de l'Union Bordeaux-Bègles, Christophe Urios qui attend une sorte de révolte auprès de ses joueurs : "C'est un match important qui a un caractère d'urgence. Il faut qu'on se le mette bien en tête même s'il n'y pas le feu au lac, quand tu regardes le calendrier ça me gonfle particulièrement. Il faut qu'on soit capable d'imposer ce qu'on a envie de faire, d'être beaucoup plus agressifs, beaucoup plus déterminés et d'élever notre niveau de jeu, que ce soit notre collectif et l'individualité. J'attends une révolte des avants notamment."

L'adversaire : le Stade Français Paris 

Prochain défi pour Jefferson Poirot et les siens, ce sera le Stade Français Paris. Une équipe atypique pour Christophe Urios manager de l'UBB : "le Stade Français est dans la continuité de ce qu'ils font depuis la saison passée, ils sont imprévisibles. Ils ont des systèmes de jeu très marqués notamment sur les largeurs. Ils ont rajouté une défense particulière avec des espaces pas très larges et une montée très agressive. Je retiens surtout que c'est une équipe imprévisible de par leurs individualités."

Deux changements pour samedi 

Le staff de l'Union Bordeaux-Bègles a effectué trois changements dans son XV de départ par rapport à sa défaite face à Bayonne. Ugo Boniface blessé au genou cède sa place à Jefferson Poirot au poste de pilier droit. Puis sur la ligne de trois-quarts, Santiago Cordero fait son grand retour à l'aile après plusieurs semaines avec l'Argentine. Cordero remplace Federico Mori. Louis Bielle-Biarrey débutera la rencontre à la place de Romain Buros, ce dernier a été mis au repos. 

Le XV de départ de l'Union Bordeaux-Bègles

15. Buros - 14. Cros, 13. Moefana, 12. Vili, 11. Cordero - 10. Jalibert - 9. Lucu - 8. Timu, 7. Diaby, 6. Miquel - 5. Cazeaux, 4. Douglas - 3. Tameifuna, 2. Lamothe, 1. Poirot.

Le XV de départ du Stade Français Paris 

15. Hamdaoui - 14. Megdoud, 13. Naivalu, 12. Delbouis, 11. Ahmed - 10. Barré - 9. Coville - 8. Macalou, 7. Briatte, 6. Ramototabua - 5. Pesenti, 4. Gabrillagues - 3. Roelofse, 2. Peyresblanques, 1. Castets.

[Par Dorian Malvesin, © photo ARL - Loic Cousin]

Les réactions !

Réaction de Jefferson POIROT, pilier et capitaine de l'Union Bordeaux-Bègles.

Réaction de Christophe URIOS, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles.