Rugby, Top 14 (8e journée) : Avant Agen / Stade Français : Dérapage interdit


18 octobre 2019

Le SUA a suffisamment rasé gratis à Armandie cette saison. La défaite contre Bayonne, pour barbante qu'elle ait été, doit marquer la fin des cadeaux à la maison et des entames de match ratées après lesquelles on s'époumone ensuite, mais en vain, comme le lièvre de la fable. Face à des Parisiens qui ont certes battu Toulon la semaine passée mais de justesse (33-30) à la suite d'une grosse erreur tactique et d'un cadeau des Varois, il n'est pas question de se prendre les pieds dans le tapis, comme la saison dernière à Armandie (6-19 le 22 décembre 2018 un soir où le SUA n'avait pas mis un pied devant l'autre pour sa pire sortie de la saison sur sa pelouse). Il y eut aussi, trois mois et demi plus tard, ce match retour à Jean Bouin atypique et arythmique (25-22), plusieurs fois interrompu par de graves blessures, que le SUA perdit à 13 contre 15, et dont on put craindre un certain temps qu'il lui soit fatal au moment du décompte final, ce qui n'arriva heureusement pas. Mais dans ce choc entre deux des plus vieux clubs de l'Hexagone (1908 pour le SUA, 1883 pour le Stade Français), les Suavistes ont beaucoup à se faire pardonner de leurs derniers affrontements avec les Franciliens. Et ceci même si Quentin Béthune, le plus agenais des Parisiens, reviendra dans son jardin avec le maillot rose. Pour peu que le voisin de la Garonne, l'UBB, ait la bonne idée de donner un coup de main en tout bien tout honneur à un SUA qu'il retrouvera la journée suivante, le 9 novembre, dans la première manche du derby à Chaban-Delmas, et voyage à Brive aussi bien qu'il le fit à Castres, les choses pourraient (re)prendre un tour plus rassurant au classement pour le SUALG. A condition que lui aussi commence par faire le travail. Seul problème : à en croire les Stadistes, ceux-ci viennent en Lot-et-Garonne avec l'ambition avouée de quitter la dernière place...L'air longtemps asphyxiant de Nanterre est enfin devenu respirable aux Lot-et-Garonnais la semaine passée. Qu'en sera-t-il de celui de la capitale ? Bref, on l'a bien compris : après avoir résisté à Paris La Défense, le SUA va maintenant devoir forcer la défense de Paris...Ecoutez les réactions de Vincent FARRE, le troisième ligne et capitaine du SUA LG, Christophe LAUSSUCQ, le manager du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, et Nathan DECRON (en photo), le centre du SUA LG prêté par l'UBB, au micro de Mathieu Duffour. Pour entendre aussi des réactions parisiennes d'avant-match, rendez-vous ce vendredi 18 octobre 2019 dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, puis ce samedi 19 octobre 2019 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 17h20. Coup d'envoi : 18h, commentaires de Francis Dal Zovo et Jean-Pierre Delserre.

La compo du SUA : Tetrashvili, Martinez, Ryan - Murday, Zafra - Briatte, Farré, Pearce - Abadie (m), Berdeu (o) - Sadie, Decron, Vaka, Taulagi - Saurs.

La compo du SFP : Béthune, Da Silva, Sadie - De Giovanni, Pyle - Godener, Gray, Macalou - Coville (m), Steyn (o) - Lapègue, Danty, Delbouis, Etien - Hamdaoui.

Match à suivre sur nos fréquences lot-et-garonnaises (98.1 FM Agen-Nérac, 90 FM Marmande, Tonneins, Casteljaloux, Lavardac) en direct intégral du stade Armandie à Agen, et sur notre site www.arlfm.com.

Réaction de Vincent FARRE

Réaction de Christophe LAUSSUCQ

Réaction de Nathan DECRON